Mise au point Covid-19
Festival de yoga kundalini
du Québec

Mise au point Covid-19 Festival de yoga kundalini du Québec

Sat nam,

Depuis janvier, nous travaillons activement et avec enthousiasme à la préparation de la seconde édition du Festival de yoga kundalini du Québec (FYKQ). Tout était d’ailleurs fin prêt pour le lancement des inscriptions le 14 mars dernier. Comme vous le savez, cette date suivait l’annonce de l’état d’urgence sanitaire décrété par le gouvernement du Québec. Nous avons bien sûr choisi de retarder le processus à la suite de ce branle-bas de combat sans précédent. Depuis, comme vous tous, nous nous tenons informés des nombreux bouleversements entraînés par l’annonce de cette pandémie. Dans cette situation un peu surréaliste qui frappe la planète entière, nous souhaitons faire le point avec vous aujourd’hui au sujet de l’avenir du festival.

Pour l’instant, l’équipe du FYKQ continue de suivre la situation de près avant de prendre quelque décision que ce soit quant à la possible annulation de l’événement ou la poursuite des activités. Pour l’instant, notre intérêt demeure axé sur la protection de notre communauté et le respect des protocoles imposés par les responsables de la Santé publique. Ce que nous savons aujourd’hui, c’est que le pire de la crise est à venir (Le Devoir, édition du samedi 21 mars 2020). L’Alberta prévoit quant à elle un sommet vers avril ou mai (source : Radio-Canada). Nous venons tout juste d’apprendre que les célébrations du Solstice d’été qui se déroulent depuis cinquante ans dans le désert du Nouveau-Mexique à la fin du mois de juin sont annulées. Comme plusieurs le savent, notre festival est directement inspiré de cet événement qui attire autour de deux mille personnes chaque année. Pour l’instant, rien ne nous permet de savoir où en sera la courbe des nouveaux cas dans les prochaines semaines. Même si une diminution se faisait sentir durant l’été, il y a fort à parier que les rassemblements ne seraient pas soudainement permis. Par exemple, la Corée du Sud n’a pas mis fin à ses mesures dès que la courbe a commencé à montrer une tendance à la baisse (Agence Science-Presse). Par ailleurs, le climat dans lequel nous nous trouvons tous en ce moment ne rend pas les travailleurs aussi productifs qu’à l’habitude, y compris nous-mêmes, comme membres du comité, qui devons également nous adapter aux aléas de la précarité ou du télétravail. Ces situations laissent moins de marge de manoeuvre pour planifier un événement de l’envergure du FYKQ.  

Nous sommes tout à fait conscients par ailleurs qu’en ces temps d’incertitude liés notamment au confinement, nous avons paradoxalement besoin plus que jamais de nous rassembler dans le cadre de rendez-vous aussi chaleureux que peuvent l’être les festivals de yoga. Voilà pourquoi nous n’envisageons pas encore d’annuler le FYKQ, un événement auquel nous croyons et pour lequel nous avons déjà déployé beaucoup d’efforts. 

Nous aimerions vous entendre à ce sujet, donc n’hésitez pas à nous écrire si vous souhaitez nous faire part de vos commentaires ou de vos questions.

Nous sommes de tout cœur avec vous en ces temps de grands bouleversements. Rappelons-nous que les enseignements du yoga kundalini nous ont préparés à traverser ce genre de crise.  

Bien à vous, 

Le comité organisateur du Festival de yoga kundalini du Québec (FYKQ)